ninasaul

ninasaul

Je suis ailleurs pendant que le monde change.

C’était un souffle de vent sur un banc. Un souffle chaud. Un souffle chaud dans le creux de ma nuque un soir de solitude. Un soir d’hiver. Un soir tout court. Un soir parmi tant d’autres,

 

Et puis un jour. Un soir. Un ami m’a rappelée à la vie des mots. Où es-tu Nina ? Que fais-tu ?

 

Nina, n’écris-tu point dans ta tête chaque jour chaque minute de ta vie ? Si. Mais comment dire ? 

 

Mon ami, je ne sais pas je ne sais plus, je divague, je crois que je suis ailleurs. Je suis ailleurs pendant que le monde change. Et  pourtant pendant que le monde change mon ami, je suis comme toi à la maison, je suis comme toi au travail, je suis comme toi, j’élève mon enfant. Envers et contre tout. Je veux je vais lui faire un autre monde

 

Voilà ce que je faisais pendant que je n’écrivais pas. Occupée que j'étais à élever. Et puis. Bouche bée devant la folie du monde. Je suis comme toi à suivre le monde qui gronde, à contenir mes larmes, à restreindre ma colère, à retenir mon poing. 

 

Mais mon Ami, je n’ai pas dit mon dernier mot.



26/01/2017
6 Poster un commentaire

Inscrivez-vous au blog

Soyez prévenu par email des prochaines mises à jour

Rejoignez les 35 autres membres