ninasaul

ninasaul

L'écho d'hier. Le Mea Culpa de Nina.

On attendait des rêves à croquer pour ne plus jamais se réveiller la tête de travers au son des larmes du monde. Tu nous sa flanqué le bourdon Nina ! Les pas de ta vie on n’en veut plus. Tiens, reprends-les ! 

 

Tu nous as menti, on en avait envie des murmures de tes rêves qui sont tes plus doux réveils ! C’est toi qui l’avais promis ! Tu l’avais écrit même dans ton titre. Menteuse !

 

On avait envie que tu nous racontes que la dernière fois c’est toi qui a réveillé le matin, le soleil et la jour. Que c’est toi qui les a pris par la main ! Et en te réveillant, on avait envie que tu passes nous prendre par la main nous aussi. On aurait mieux dormi. 

 

Le murmure de tes rêves dans la nuit, à l’heure où les battements de ton coeur sont apaisés, quand ils ne font plus qu’un et que tu flottes au son des étoiles. Le murmure de tes rêves au petit jour, quand tu donnes à la vie le goût de ton sourire,  quand l’enfance est éternelle. Ton réveil dans un rêve quand tu ouvres les yeux, et que tu es ton rêve et personne d’autre. C’est de ce réveil là dont tu devais nous parler, de celui-là oui. Le réveil parfait et idéal dans la réalité. 

 

Il fait très beau Nina, tu as raison quand tu souris.



21/09/2016
4 Poster un commentaire

Inscrivez-vous au blog

Soyez prévenu par email des prochaines mises à jour

Rejoignez les 35 autres membres