ninasaul

ninasaul

La mer est grise. Je m'appelle Nina Saul.

Je m’appelle Nina Saul. Mon monde est infini car je n’existe pas. Pourtant. Je suis née à marée basse sur une plage du Nord. J’ai fait mes premiers pas sur le sable fin. Le gris ne me fait pas peur, je suis une fille du Nord. Le gris ne me fait pas peur, j’ai tout le bleu qu’il me faut pour en ajouter tout partout où il en manque. Le bleu est la couleur de la bonté et de mes premiers jeans. Je peux en mettre partout du bleu si je veux, mais pas tout le temps non, je n'y tiens pas. Parce que la mer du Nord est tellement belle quand elle est grise, quand elle est grises. Tellement de gris profonds et de gris perles qu’ils ne sont que le début de tous les gris de toutes les vagues de toute la mer. La mer est grises. Elle mène à tout. A aimer chaudement et à danser. Petite, je dansais en écoutant Les Bonbons, une chanson parmi tant d’autres des chansons d’amour de Jacques Brel. Danser, c’est voler haut dans le ciel. 

 

Il suffit d’un mot d’enfant pour commencer une histoire et d’un peu de musique pour danser. Il suffit dun blog pour se lancer. 

 

Je m’appelle Nina Saul. Mon monde est infini car je n’existe pas. Pourtant. Je vis et je l’écris. C’est ainsi que je respire.

 

Un jour je suis partie dans le Sud, c’est une autre histoire.



01/09/2016
12 Poster un commentaire

Inscrivez-vous au blog

Soyez prévenu par email des prochaines mises à jour

Rejoignez les 35 autres membres