ninasaul

ninasaul

La liberté de ton regard me fait rêver

La liberté de ton regard me fait rêver et le timbre de ta voix posée sur mon épaule ouvre la porte à la nuit bienveillante de mes rêves. Ta voix posée sur mon épaule a touché ma peau en plein coeur et une voix enfin, la tienne, renvoie mes cauchemars dans le monde de l’oubli. On dirait à t’entendre que le bonheur est immortel. Et je ne veux entendre que ça, que le bonheur ne meurt pas et qu’il ne mourra jamais. 

 

Le bonheur, dur labeur, est un choix, et sa semence denrée rare, est à semer à chaque heure. La bonne graine ne périt pas. Elle grandit, elle fait grandir, elle nourrit.

 

Mon regard est une énigme, un mystère indomptable. Un regard de douceur affublé de sourires. Un regard qui attend. Un regard qui s’ennuie. Un regard qui ne veut plus dormir, qui ne sait plus trouver le sommeil et qui ne le cherche même plus. Un regard fatigué de la voix du malheur. Un regard gardé secrètement prisonnier. Prisonnier de ma seule liberté. A offrir en partage. Hommage à Monsieur Brel. 

 

Je ne possède rien d’autre que mon regard et je regarde, et je ne fais que ça. Je regarde ta voix se poser sur mon épaule. Parle-moi d’éternité, d’éternité vraie. Parle-moi de tes douleurs et de tes deuils, en silence s’il le faut, et nous partagerons alors nos repas en toute simplicité. Et nous serons heureux, un court moment d’éternité. 

 

La liberté de ton regard me fait rêver. Libre à moi de regarder plus loin pour allonger l'éternité. Notre éternité. 

 

 

 

 



07/05/2017
10 Poster un commentaire

Inscrivez-vous au blog

Soyez prévenu par email des prochaines mises à jour

Rejoignez les 35 autres membres