ninasaul

ninasaul

Le monde est un immense bordel de voix

Nina entend des voix. Tellement de voix. A se demander Nina comment la jeunesse d’aujourd’hui entend sa propre voix dans un tel brouhaha de tant de voix.

 

Le monde actuel est un immense bordel de voix Nina. Toutes plus accessibles les unes que les autres. Toutes plus légitimes. Toutes plus contestables. Toutes plus graves les unes que les autres, toutes plus aigües, toutes plus fortes, et toutes. Plus gueulardes que toutes. Toutes plus etc qu’etc.

 

Le monde moderne est sans répit pour les neurones. Vitesse oblige.

 

La vitesse du vingt-et-unième siècle est la voie royale des stratèges, princes du marketing qui n’ont de cesse de convoiter le temps de cerveau disponible, de l’user, de l’essorer, de l’épuiser, de le leurrer ... 

 

Le temps, lobotomie des temps modernes. Le temps scalpel naturel, une nouvelle chimie. Le cerveau, coeur des convoitises. 

 

Le cerveau disponible s’il en reste. Le cerveau disponible, cet organe spécimen en voie de disparition … Cerveau et disponibilité un jour faisaient si bon ménage … La vitesse est un sport de combat. Combats de coqs et de coquettes. Qui se souvient quand on roulait à 190km/h sur l'autoroute le sait maintenant, ralentir sauve des vies. E=MV2. La vitesse est une ivresse, ivresse parmi tant d'autres. Mais la vitesse en cas de choc ne pardonne pas, elle tue, renverse, elle rend hémiplégique et c’est scientifiquement prouvé. E=MV2. 

 

Souvent la vitesse de ce monde, la vitesse au carré t’égare Nina. Penser trop vite tu fais, et de fait tu trébuches Nina.

 

Ce n’était pas du tout de cela dont tu voulais parler ce soir. Mais bel et bien des voix que tu entends. Des voix de femmes. Des voix qui se libèrent et qui divisent …. Terrible tsunami dévastateur. On ne rigole pas avec les voix des femmes. Surtout quand elles se font entendre.

 

Il y a temps à dire … Mais il est tard Monsieur, comme chantait le Grand Jacques. Mais il est tard Madame, il faut que je m'en aille, que j'aille me coucher. Nina reviendra vite, très vite, demain peut-être ou après-demain. Très vite, car les voix de femmes qui parlent la hantent. Il y a tant à dire. 

 

A suivre … 



15/02/2018
9 Poster un commentaire

Inscrivez-vous au blog

Soyez prévenu par email des prochaines mises à jour

Rejoignez les 41 autres membres